Page Artiste


Christophe Viart
(artiste)



  Christophe Viart, Ma Vie, 2009. Multiple, dim. var. Édition So Multiple. Commissaire : Océane Delleaux


Christophe Viart, Ma vie, 2014

Écrire sa vie constitue une occasion unique de rejoindre une bibliothèque cocasse exclusivement composée de livres arborant un seul et même titre : Ma vie. Si « identité n’est pas ressemblance » (Philippe Lejeune), le titre de ces autobiographies n’appartient cependant à personne. Ma vie d’artiste n’y trouverait-elle pas sa place parmi les destins de ces êtres illustres ? La réunion de ces autobiographies donne à leur lecteur un statut de collectionneur. On supposera que derrière la banalité de ces deux mots répétés à l’envi – ma vie – se cachent des histoires remarquables, sans pareil. On se demandera quelle mémoire commune partagent Alma Mahler, Richard Wagner, Oskar Kokoschka et Karl Böhm. On s’enquerra des fortunes exceptionnelles de Heinrich Schliemann, d’Isadora Duncan, de Pelé. On s’interrogera sur les souvenirs respectifs de Jane Fonda et de Henry Fonda. On soupèsera les volumes propres de Léon Trotsky, de Golda Meir, de Bill Clinton.

 

Dans ce travail de bibliothécaire, plusieurs temps entrent en jeu qui conjuguent la curiosité et le poncif associés à une part d’ironie : le temps de l’unité et celui de la généralité, le temps du privé et celui du public, le temps de l’histoire et celui de l’art.

 

Autant que le nom des auteurs, les variations des formats, des images, des couleurs, des typographies, des éditeurs ne sont pas moins intéressantes pour observer les différences lorsque tout se répète.

 

 

Christophe Viart vit à Nantes

 

Parmi plusieurs projets liés à l’édition et à la littérature, il mène depuis plusieurs années un travail consacré à Moby Dick d’Herman Melville qui a donné lieu à différentes publications dont deux livres d’artiste : Têtes ou queues et La Gamme (Incertain sens, 2005) et à des conférences : Atlas Moby Dick (Hors pistes, Centre Pompidou, 2011, Les Prairies, biennale de Rennes, 2012). Le projet Ma vie a été notamment présenté dans plusieurs revues comme Livraison, n° 11, 2009, So multiples, n° 3, 2009, Epoka, n° 1, 2013.

 

Expositions récentes :

Exposition personnelle Toujours la même histoire, galerie Jean Brolly, Paris, 21 mars-27 avril 2013
http://www.jeanbrolly.com/expo/christophe-viart-toujours-la-meme-histoire/
 

Exposition collective Grand format, L’Atelier, Nantes, 23 novembre-30 décembre 2012. Commissariat : Les amis du musée des Beaux-Arts de Nantes



Christophe Viart, Tea for you, 2003. Néon, 65 x 100 cm
Christophe Viart, Sans titre (Spinoza), 2012. Affiches, 120 x 80 cm. Exposition Mémoire d’éléphants, L’Atelier, Nantes, 13 mars-8 avril 2012. Commissaire : Jean-Paul Sidolle
 
Christophe Viart, As Time Goes By, 2002. Papier coupé collé, dimensions variables. Exposition Qu’est-ce que l’art domestique ? Paris, Fondation Avicenne, Cité Internationale Universitaire, septembre 2002. Commissariat : Richard Conte et Sandrine Morsillo Christophe Viart, No diving or jumping, 2010. Technique mixte, 450 x 260 x 310 cm. Exposition Suspended spaces #1. Depuis Famagusta, Maison de la culture, Amiens, 18 janvier-25 avril 2010. Commissariat : Brent Kinkum, Suspended spaces
 
 Christophe Viart, Toujours la même histoire, 2013. Murs peints, pvc. Galerie Jean Brolly, Paris, 21 mars-27 avril 2013  Christophe Viart, Idée de l’enfance, 2002. Photographie couleur sur dubon, 120 x 120 cm. Collection Alain Le Provost
 
Lien vers Christophe