Michel Toupet
(otorhinolaryngologiste)
     
     
Michel Toupet, ORL, « barou » chaldéen : Où allons-nous ? Qui nous le dira ?

L’hépatoscopie 
      
est la science ancestrale de la divination à partir des  foies d’animaux.
De siècles en siècles,  dans toute l’étendue de l’Asie mineure, un antique savoir se structure.
D’échec en échec, loin de se remettre en cause, têtus, convaincus, sérieux, travailleurs, consciencieux, les savants babyloniens approfondissent l’examen du foie.  Des réductions en argile sont réalisées, dupliquées, diffusées, pour synthétiser et mémoriser  puis enseigner les faits incontournables et pourtant contradictoires. Les corrélations sont, de toute évidence, désastreuses. Loin de douter, les savants se retroussent les manches, et regardent mieux. Une véritable science  se construit.
Le foie est bien trop beau, plein de sang et donc de vie, pour ne pas être le parfait reflet du ciel qui nous gouverne. Votre incrédulité n’est pas rassurante, cher lecteur.
6000 ans après, nos interrogations  inquiètes  face à la médecine ont –elles  changées

 

 

   

Petit foie à droite: C’est seulement après avoir eu recours à la divination que Neboukadnetsar II (624-582 av JC) décida d’attaquer Jérusalem.  ( Nébou II hésitait entre attaquer Jérusalem ou Balsa-Amon en premier)
« Il a secoué les flèches. Il a examiné le foie. Dans sa droite  (dans le lobe droit) s’est trouvée la divination pour Jérusalem. »
dit Ezéchiel 21:21,22
(Premières décennies du Viéme siècle avant JC) 

  Collection privée de Michel & Françoise Toupet<br>Copie antique du foie de la prédiction de Nébou II avant l’attaque sur Jérusalem où il sera fait prisonnier.

 

 

   
Traité d’hépatoscopie, fouilles d’Alep (Syrie) 1999.   Traité d’hépatoscopie, fouilles d’Alep (Syrie) 1999<br>Collection privée de Michel & Françoise Toupet

 

 

   

Où allons-nous ? Quel sera le chemin spirituel ?

Que de bouches !

     
  Sayez RAZA, 92 ans, indien, peint des tantras, diagrammes des forces quadrangulaires (les quatre éléments fondamentaux)  tiraillant visuellement, le cercle inscrit, qui dilate lepoint central, le bindou, la graine originelle de toute vie.

Espace,énergie,temps.Toute la vie est ici concentrée, permettant une riche méditation.

 

 

   
  Sur le chemin du matin, j’enjambe des tantras en fonte de toute beauté.
Le doux reflet du soleil matinal sur les décalages de hachures à la Morellet
Ce tantra me concerne, même il me regarde et m’interroge, ces dispositions, ces organisations prennent du sens.

 

 

   
  « Je danse au bord du gouffre » nous dit à l’oreille, notre confident Friedrich Nietzsche. Là, en dessous, c’est le ruissellement silencieux des pires déchets parisiens. Ils avancent  lentement, là, sous mes pas, à moi, l’innocent, tête en l’air, dans mes rêveries.
En allant  aux toilettes avec Socrate, il m’a chuchoté « Tu sais que les dieux sont partout…. -Même ici, - même ici dans ces vilaines odeurs, ai-je répondu » Les dieux sont là, près des enfers souterrains où on ne voudrait pas tomber.

 

 

   

Ces dalles industrielles sont pleines de vie, parce qu’elles participent à la vie.
De bouche en bouche, quotidien d’ORL,  toutes différentes, variance idiosyncrasique, tout est toujours différent, ici et sous nos pas. Elles sont sur mon chemin et deviennent le chemin… véritable chemin de croix, ou plutôt chemin initiatique,
rassemblant tant de religions, tant de regards, tant d’interrogations …
Est-ce l’état d’esprit des voyants assyriens, des enchanteurs, les « Barous » : ceux qui voient ?

Consulter le pdf de Michel Toupet

     
Vues de L'exposition
 
Michel Toupet